Chongamix #22 – The Big Gundown

Vous n’avez certainement pas échappé à la version déjantée du Django de Quentin Tarantino en 2012. Vous avez peut-être découvert à cette occasion que le film original a été réalisé par Sergio Corbucci en 1966, avec l’interprétation grandiose de Franco Nero, qui joue d’ailleurs un petit rôle dans le film de Tarantino.

Cet hommage au western spaghetti, forme renouvelée et plus ambivalente du western traditionnel, où les méchants peuvent avoir peur et où les justes peuvent s’adonner à des accès terribles de violence, est une excellente occasion de se replonger dans la bande son de ces films.

La musique est l’élément clé du western spaghetti. Alors qu’elle jouait un rôle relativement mineur à l’époque classique du western des grands studios hollywoodiens, elle prend une tournure cruciale dans les années 60.

Grâce à Sergio Leone et son habituel comparse Ennio Morricone, les codes de ce nouveau genre seront rapidement fixés. De nombreux compositeurs se jettent sur le filon, avec de belles réussites notamment Luis Enriquez Bacalov (Django, Il Grande Duello), Francesco De Masi et Armando Trovajoli pour ne citer qu’eux.

Paradoxalement, en mettant de côté la réussite incontestable du duo Leone-Morricone, si la réussite fut loin d’être au rendez-vous de la grande majorité de ces compositeurs, leur héritage a largement survécu aux films, preuve en est le film de Tarantino qui est un hommage autant visuel que sonore.

A ce titre, il est intéressant de noter la connexion qui s’est créée à l’époque entre la scène reggae jamaïcaine et les films de western spaghetti. Violents, amoraux et dominés par des caricatures manichéennes du bien et du mal, ces films trouvèrent rapidement un succès populaire dans l’île. De multiples artistes, comme Lee Perry, les Crystalites ou Lloyd Charmer, ont essayé de profiter du filon en produisant des titres au clin d’oeil appuyé au genre, voire en prenant un nom de scène directement copié sur le nom d’un héros : Clint Eastwood, Lee Van Cleef…

Il est surtout important de comprendre qu’au-delà des codes du genre, la touche personnelle des compositeurs donne un couleur particulière aux films et façonne ainsi une facette propre dans le kaléidoscope varié de la production sonore de l’époque. On passe ainsi du Sabata sautillant de Marcello Giombini au western crépusculaire d’Il Grande Silenzio, avec Klaus Kinski et Jean-Louis Trintignant se poursuivant dans l’atmosphère irréelle des montagnes enneigées de l’Utah.

Vous pouvez télécharger la session en version mixée en cliquant ICI, ou en version zip avec les titres individuels en cliquant ICI.

TRACKLIST :

01 – ENNIO MORRICONE – My Fault (My Name Is Nobody)
02 – GIANFRANCO REVERBERI – Preparati La Bara !
03 – FRANCO MICALIZZI – Lo Chiamavano Trinita’ (The Call Me Trinity) part 1
04 – ENNIO MORRICONE – A Gringo Like Me
05 – ARMANDO TROVAJOLI – I Lunghi Giorni Della Vendetta
06 – ENNIO MORRICONE – Il Grande Silenzio
07 – FRANCESCO DE MASI – Sartana Non Pardona
08 – LUIS BACALOV – Il Grande Duello
09 – ANGELO FRANCESCO LAVAGNINO – Sandstorm (Requiem Per Un Gringo OST)
10 – FRANCO MICALIZZI – Lo Chiamavano Trinita’ (The Call Me Trinity) part 2
11 – ANGELO FRANCESCO LAVAGNINO – Uno Straniero A Paso Bravo
12 – FRANCESCO DE MASI – Quanto Costa Morire
13 – JOHNNY PRICE – Marijuana, The Devil Flower
14 – JESSE DAVIS – Albuquerque
15 – ENNIO MORRICONE & PETER TEVIS – Pastures Of Plenty
16 – BRUNO NICOLAI – Indio Black
17 – LUIS BACALOV & ROCKY ROBERTS – Django
18 – ENNIO MORRICONE & PETER TEVIS – Notte Infinita
19 – MARCELLO GIOMBINI – E’Tornato Sabata Hai Chiuso Un’ Altra Volta
20 – LUIS BACALOV – L’Oro Dei Bravados
21 – ENNIO MORRICONE – The Return Of Ringo

3 réponses sur “Chongamix #22 – The Big Gundown”

  1. You actuaⅼly make it seem so easy aⅼong with your presentatiоn however I in finding tһis
    matter to be aⅽtually ᧐ne thing which I feel I might by no means understand.

    Ӏt kind of feels too complex and very extensive for me.
    I am having a look forward for your next submit, I’ll try to get the dangle of it!

  2. Ich bin gerade zufaellig auf Ihrer Page gelandet (war eigentlich auf der Suche nach einer anderen Websiete).
    Ich moechte diese Seite nicht verlassen, ohne Dir ein Lob zu dieser klar strukturierten und schick designten Seite zu hinterlassen!

Répondre à niu0717 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *