Chongamix #11 – Dubmasters Inna Echo Chamber

On quitte l’Amérique latine et les rythmes boogaloo du dernier chongamix pour se réfugier dans les atmosphères enfumées et créatrices des studios des meilleurs producteurs dub de Jamaïque dans les 70’s.

Alors que la plupart des styles nés en Jamaïque correspondent à un contexte économique et social extérieur (le ska et l’indépendance, le rocksteady et l’influence US, le reggae et le retour à l’identité africaine), le dub est né d’une erreur humaine (le DJ Rudy Redwood qui passe le mauvais disque lors d’un soundsystem en 1967) et d’une contrainte technique : remplir à moindre coût les faces B des 45t !

Ce qui est exceptionnel, c’est la capacité des producteurs jamaïcains de transformer cette erreur et cette contrainte technique en une opportunité musicale inépuisable. Et la magie de cette île des Caraïbes, c’est de pouvoir faire des enfants des classes les plus modestes des chanteurs virtuoses et de simples réparateurs électriques les génies d’un genre musical qui irriguera toute la musique moderne.

Le meilleur exemple est King Tubby, qui a commencé sa carrière comme réparateur de radio, mai qui a rapidement compris toute l’étendue des possibilités musicales que permettait la déconstruction des rythmiques reggae. Alors que la technique dicte bien souvent de nos jours la créativité des auteurs, le dub est né précisément d’une démarche inverse : une idée précise du son à obtenir poussait l’artiste à créer la machine qui permettrait de produire ce son.

C’est ainsi que King Tubby ou Lee Scratch Perry en sont venu à créer leurs propres outils de travail (chambres à écho, phaser, reverb, distortion, etc…) et ainsi créer un son si particulier qu’il est très difficile de retrouver un grain identique même de nos jours.

On a beaucoup parlé de l’héritage inestimable que le dub a laissé aux musiques contemporaines : électronique, hip hop, trip hop, drum’n bass, etc… Les ingénieurs du son du monde entier sont aujourd’hui redevables du travail mené par quelques modestes réparateurs de radio dans un studio enfumé de Kingston !

On parle encore beaucoup de dub aujourd’hui, car le genre est vivace et de nombreux artistes continuent à perpétuer une tradition d’exploration sonore, notamment en Angleterre et en France. Mais vous avouerez qu’il est malgré tout plus facile de faire du dub avec un simple ordinateur portable acheté en grande surface qu’en 1970 à Kingston…Par ailleurs, le dub n’avait une profondeur que grâce à l’enrichissement du reggae qu’il proposait. Déconnecté d’une musique qui l’a vu naître, le dub risque de ne plus être qu’une simple démonstration de prouesses techniques, sans corps ni âme.

Au contraire, au programme de ce mix, une plongée dans l’atmosphère enfumée et bouillonnante des plus grands groupes jamaïcains, remixés par la crème des producteurs et ingénieurs du son : King Tubby, Scientist, Lee Perry, Maxie, Niney The Observer, Prince Jammy, Impact All Stars, etc…

Si je ne devais retenir qu’un nom, je dois avouer un faible pour Scientist. Dans un environnement où la modestie est une valeur bien peu partagée par ses collègues, il a su lentement s’imprégner des leçons du Maître King Tubby pour progressivement le dépasser pour atteindre une sorte d’excellence du dub réduit à son plus simple appareil : une basse ronflante et profonde, accompagnée par une batterie claquante et tout en échos.

Pour terminer sur une anecdote récente qui démontre toute l’ambiguïté et l’ingratitude d’un système musical envers ces créateurs, la moitié d’un album de Scientist a été utilisée pour servir de bande-son au célèbre jeu GTA III. Malheureusement, il n’en reçut aucune contrepartie financière malgré un procès en bonne et due forme : en effet, les juges estimèrent qu’un ingénieur du son n’avait pas de droit sur une musique qu’il a pourtant créée, seul le producteur pouvant se revendiquer comme un ayant droit au sens juridique…

Raison de plus de rendre hommage à ces créateurs intemporels. Bless’em !

Le mix peut être téléchargé en cliquant ICI.

NOUVEAUTE ! Vous pouvez également télécharger un fichier zip avec chaque titre individuel : il vous suffit de cliquer ICI.

Bonne écoute et à bientôt pour de nouveaux Chongamix !

[audio:chongamix 11 – dubmasters inna echo chamber.mp3]

TRACKLIST :

01 – INTRO – King Tubby Vs Channel One
02 – KING TUBBY – The Dub Ruler
03 – THE AGGROVATORS – Jah Jah Dub
04 – THE UPSETTERS – Kingdom Of Dub
05 – HORACE ANDY – It’s Gonna Be Dread Dub
06 – THE JAHLIGHTS – Right Road To Dubland
07 – THE HARDY BOYS – Black Out
08 – CHANNEL ONE – Strictly Rockers
09 – AFRICAN DUB – Campus Rock
10 – DUB SPECIALIST – Green Light
11 – MAXIE – Blood Light
12 – NINEY THE OBSERVER – Tenement Yard Version
13 – SCIENTIST & PAPA TADS – Pack Up And Go Home Boy
14 – PRINCE JAMMY – Jahovia (Version)
15 – ITOPIA – Creation Dubwise Version
16 – WELL PLEASED & SATISFY – Open The Gate Version
17 – BURNING SPEAR – Black Wa Da-Da (Invasion)
18 – SCIENTIST & PAPA TADS – Who Dead
19 – SCIENTIST – Dance Of The Vampires
20 – SCIENTIST – Your Teeth In My Neck
21 – SCIENTIST – Plague Of Zombies
22 – KING TUBBY & SOUL SYNDICATE – Ethiopian Version
23 – LEE PERRY – Rally Dub
24 – KING TUBBY & SCIENTIST – Call Earthquake
25 – HORACE ANDY – Music Dub
26 – LINVAL THOMPSON – Channel One In Dub
27 – IMPACT ALL STARS – Jaro
28 – JOE MORGAN – Basement Dub
29 – KING TUBBY – Wickedest Dub
30 – TRUTH FACT & CORRECT – Jungle Fever
31 – ROCKERS ALL STARS – Stop Them Dub Plate
32 – MAXIE – Ganja Syrup
33 – AGGROVATORS – A Harder Version
34 – PRINCE JAMMY – The Crowning Of Prince Jammy

2 réponses sur “Chongamix #11 – Dubmasters Inna Echo Chamber”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *