Traffic Sound – Yellow Sea Years (Vampisoul – 2005)

Après l’Iran, faites vos bagages : Chongastyle vous emmène de l’autre côté de l’Atlantique, au Pérou, à Lima plus précisément, pour y découvrir un des fleurons de la scène rock psychédélique des années 60-70 : Traffic Sound.

Composé en 1966 par d’anciens membres des deux plus importants groupes de la première vague rock péruvienne du début des années 60 : Los Hang Ten et Los Mads. Le nom de « Traffic Sound » vient d’un feu tricolore (traffic light) récupéré lors d’une virée nocturne agitée dans les rues de Lima, et qui trônait depuis dans le grenier où le groupe répétait.

Après plusieurs mois de répétitions et de prestations scéniques remarquées au Tiffany’s Club, l’un des hauts lieux de la culture rock péruvienne, ils sont repérés par le label MAG qui leur permet de produire leur premier album. Composés de reprises des Doors, de Cream et de Hendrix, cet album commence à laisser entrapercevoir des influences latino dans l’exécution des titres, ce qui deviendra ensuite la marque de fabrique du groupe.

Ils réalisent en 1969 leur album culte, Virgin, qui mêle influence anglaise et US (Pink Floyd, Led Zeppelin, Beatles…) en y ajoutant une touche latine qui fait la différence et surtout fait du groupe l’un des plus demandés sur scène dans tout le pays.

Au début des années 70, ils prennent un tournant plus politique et mettent clairement en avant leurs influences latines, contribuant à confirmer leur statut de groupe culte.

Après une série de concerts dantesques en 1971, ils décident contre toute attente d’arrêter le groupe, un seul de ses membres continuant une carrière musicale.

Ils se reformèrent en 1993 le temps d’un concert et de l’enregistrement de quelques rééditions de titres passés, afin de montrer à une nouvelle génération d’artistes et musiciens péruviens l’héritage culturel qu’ils leur avaient légué. Puis ils retournèrent tous à leurs occupations professionnelles, laissant planer autour du groupe une atmosphère d’inachevé, marque des plus grands groupes cultes.

A défaut de vous offrir le billet pour Lima, voici quelques titres sélectionnés parmi l’excellente compilation réalisée en 2005 par le label Vampisoul :

  • TRAFFIC SOUND – Marabunta : long titre cinématique de 10 minutes, où comment redécouvrir la cordillère des Andes sous acide…Le versant Pink Floyd des Traffic Sound, alternant flute andine et saxo free jazz du meilleur effet. Etonnant.
[audio:z – Traffic Sound – Marabunta.mp3]
  • TRAFFIC SOUND – Meshhalina : le nom de la chanson est déjà tout un programme, ode à la mescaline, substance psychotrope qui a sûrement permis de composer Marabunta…Côté groove, le groupe mixe des guitares rock classique à quelques touches latines qui apportent un vrai plus : quelques notes de piano, un chant ensoleillé (ya ya ya…), une trompette perdue entre deux riffs, etc…
[audio:z – Traffic Sound – Meshhalina.mp3]
  • TRAFFIC SOUND – Shy Pilot : si les Beatles avaient enregistré « Strawberryfields forever » à Lima, cela aurait sûrement donné cela. Ca part en tube pop, et à 3 minutes, le titre bifurque vers un interlude psychédélique, pour mieux repartir en pop, puis finir en a cappela mystique…Les montagnes russes version péruvienne.
[audio:z – Traffic Sound – Shy Pilot .mp3]
Si vous souhaitez aller plus loin et découvrir l’histoire du rock au Pérou, je vous conseille ce documentaire, disponible sur YouTube. La deuxième partie est disponible ici.

Une réponse sur “Traffic Sound – Yellow Sea Years (Vampisoul – 2005)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *