The Guitar & Gun – Highlife Music from Ghana (Earthworks/Sterns)

Parfois, on serait prêt à acheter certains disques uniquement pour leurs pochettes…et on les achète. « The Guitar and Gun » fait partie de ceux-là. La photo en couverture est tellement symbolique qu’elle vaut toutes les notes contenues dans le livret, au demeurant très exhaustif : un soldat en tenue règlementaire (casque lourd et treillis) empoignant sa guitare, tout en gardant à portée de main sa kalachnikov…

Il faut dire qu’à l’époque où ces enregistrements ont été réalisés, entre 1981 et 1984, le Ghana vivait une période insurrectionnelle. Suite à un coup d’état de Jerry Rawlings en 1981, un série de mesures politiques plongèrent le pays dans une crise économique et sociale profonde. L’une d’entre elles consistait à instaurer un couvre-feu strict, empêchant toute vie nocturne et, par conséquent, tout concert.

Les Ghanéens se replièrent alors dans les églises, qui sponsorisaient de petits groupes de gospel et de high-life, pour exprimer leurs craintes mais aussi leur espoir d’une vie meilleure. D’autres structures, comme le Bakoor Studio à Accra, seul studio en activité dans le pays à cette époque, prirent le risque de continuer, malgré les conditions difficiles, la diffusion d’une production musicale prolifique.

Pour preuve, il suffit d’écouter la variété de styles présents sur cet album : gospel, high life culturel (guitare-chant-percussions), high life « festif » (cuivres-guitare-basse-batterie), etc…L’un des groupes qui synthétise le mieux tous ses aspects de la musique ghanéenne de l’époque est à mon sens le F. Kenya’s Guitar Band, qui, en l’espace de deux titres, atteint des sommets d’émotions et d’expression musicale.

Tout l’intérêt de cette compilation réside dans une réflexion menée sur les contraintes appliquées à la musique d’un pays : contrainte de temps (le début des années 80), contrainte d’espace (le Ghana, et plus particulièrement Accra) et contrainte politique (un régime dictatorial). Une preuve de plus que les contraintes accumulées ne peuvent jamais limiter l’expression d’un peuple.

                  

Couverture originale (LP – 1985)                Réédition (CD – 2003)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *