Dr. Alimantado : the “Best dressed chicken in town”…

Des histoires incroyables dans le reggae, il y en a des milliers…Des histoires de producteurs ancien flic qui menaçait ses artistes avec un flingue quand les répétitions se passaient pas comme il le voulait…Des artistes qui enregistraient en une session de quelques heures des albums gravés dans le marbre de l’histoire du reggae…

Mais celle de Dr. Alimantado est sûrement l’une des plus originales.

Né James Winston Thompson en 1952, à Kingstown, il grandit dans les rues du ghetto. Attiré par les idéaux rastas, il se laisse pousser des dreadlocks et commence à toaster en écoutant des titres de U-Roy. Lee « Stratch » Perry est le premier à lui donner sa chance, comme choriste tout d’abord, puis comme chanteur à part entière sous le pseudo de Winston Prince.

En 1973, il monte son propre label, ce qui était extrêmement rare à une époque où seuls quelques producteurs expérimentés monopolisait toute la scène reggae. En 1974 sort son album culte « Best dressed chicken in town »…Quel titre quand même ! Succès correct en Jamaïque, mais surtout un énorme succès en Angleterre où il devient l’artiste underground qu’il faut avoir écouté…

En 1976, sa vie bascule. Rentrant d’une baignade en mer, et remontant les rues du ghetto, un bus fonce sur lui et le percute…Gravement blessé aux jambes, sa remise en cause est totale. Il enregistre alors l’un de ses titres ultimes, « Born for a purpose ». Il y raconte que le chauffeur de bus l’avait volontairement visé, en raison de ses dreadlocks…Il y chante, avec une émotion intense « If you feel that you have no reason for living, Don’t determine my life. »

Récupéré par le mouvement punk naissant, il poursuivit une partie de sa carrière en Angleterre, sous la protection de Johnny Rotten des Sex Pistols. A ce titre, Dr. Alimantado est l’un des rares artistes reggae à avoir incarné une image quasi parfaite du cross-over entre jamaïque et europe et à avoir été à l’affut des sons rebelles de l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *