Funk’s not dead…

Il vous est sûrement arrivé un jour d’écouter un titre sur le Net ou à la radio et de vous dire : « Wow ! Sacré groove ! Mais qu’est ce que c’est que ce titre de funk obscur des 70’s ??? ». Et il vous avez sûrement éprouvé cet étrange sentiment de surprise et d’admiration mêlées en découvrant que ce fabuleux titre funk, malgré une production old school et un groove James Brownesque, était le produit d’un groupe allemand ou suédois et a été enregistré il y a moins d’un an…

Car, loin d’être mort, le funk est en train de connaître une seconde jeunesse. A l’heure où toutes les critiques musicales s’extasient sur une prétendue renaissance du rock menée par de jeunes bellâtres new yorkais, des artistes germaniques, scandinaves et américains pérpetuent avec obstination la flamme funky la plus roots, la plus rough, bref le deep funk des années 60 et 70.

Tout y est : orgue saturé, breakbeat dantesque, riff saccadé, production lo fi en mono, et surtout une sacrée énergie live qui transpire même sur des LP enregistrés en studio. Même les pochettes des disques reprennent la créativité graphique des meilleurs groupes funk.

POETS OF RYTHM – More Mess On My Thing : groupe munichois, avec près d’une dizaine de LP à leur actif, ils ont signé récemment avec Quannum, le fameux label réunissant DJ Shadow, Lyrics Born, Blackalicious …A lire : une excellente interview sur le très bon site We Go Funk.

JUJU ORCHESTRA – Funky Nassau : groupe allemand (encore !) qui s’est fait connaître par cette version impressionnante du cultissime Funky Nassau des Beginning Of The End et par d’autres versions latin soul et bossa sur leur album Bossa Nova Is Not A Crime.

CALYPSO KING & THE SOUL INVESTIGATOR – Some Funk : groupe finlandais fondé en 1998 et qui a sorti en 2001 le premier album du label Soul Strike : Compin’ and Smokin.

3 réponses sur “Funk’s not dead…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *